Le clown ce mystère

Conférence le 6 septembre 2019 à 19h :

Véronique Geslin vous donne rendez-vous à l’Espace Floréal, pour une conférence petites causeries sur « le clown ce mystère » qui ouvrira l’année 2019-2020.

La salle étant petite les places sont limitées.
Merci de bien vouloir vous inscrire en écrivant à Véronique Geslin.

« Quelque chose » s’est substitué au sujet, utilisant les capacités et l’efficience que celui-ci a acquises par un conscient effort. Et ici encore, ce « Quelque chose » n’est qu’un nom désignant une puissance qu’on ne peut ni comprendre, ni forcer à volonté, et qui se révèle uniquement à celui qui en a fait lui-même l’expérience.
Herrigel, Eugen. Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc (French Edition)

Il y a de nombreuses années de cela, j’ai un instant été touchée par la grâce. Aussi incompréhensible que cela pouvait paraître, les mots qui sortirent alors de ma bouche furent « c’est ça ! ». Quelque chose de plus grand que moi avait pris les rênes et avait mené la danse ; une danse follement délicieuse et vertigineuse. Ce fut ma première rencontre avec le clown…
Depuis, je m’efforce dans mes écrits de transcrire ce qui en un instant a chamboulé ma vie et qui me fit comprendre, non pas avec la tête mais avec le cœur, que quelque chose de plus grand nous dépassait. Ce « quelque chose » , ce « ça » m’est bien difficile à décrire. Seul.e.s sans doute les plus grands poètes et les plus grandes poétesses pourraient effleurer par leur plume la beauté de ce toucher, car seule peut-être la poésie est capable de transcrire toute la beauté du détachement de la fleur de cerisier.
Des moments de vides et d’égarements ont jalonné et jalonnent encore ce chemin et bien des fois l’envie de tout abandonner s’est présentée – et je sais qu’elle se présentera encore. Pourtant, portée par cet indicible « plus grand que moi » je n’ai jamais abandonnée, parce que je n’ai jamais pu me résigner à l’idée qu’il n’y avait aucun sens à tout ça et que la vie n’était qu’un simple parcours sans intérêt . Je sais aujourd’hui que la discipline le travail la patience, portés par l’amour la foi (et je ne parle pas là de religieux) et l’humilité peuvent nous ouvrir à ces instants de grâce.

C’est tout cela que je voudrais partager. Je tente, par de petites touches et de petites notes, à travers mes maladresses et mes déploiements, mes rêveries et ma ferveur, et surtout mon indicible amour de la vie, de vous donner l’envie de plonger dans cette aventure du clown, dans ce mystère que seule l’expérience peut effleurer. Ce ne sera pas toujours facile – mais la vie l’est-elle ? – mais ce sera passionnant. Ensemble nous trébucherons, ensemble nous nous relèverons et joyeusement nous célébrerons ce qui fait que la vie ne passe pour rien.

Mystérieusement vôtre.

Véronique Geslin

Plus d’infos