Temps et cycle : gérer le temps au féminin en respectant ses besoins

Vivre en accord avec son propre rythme

Chaque processus dans la vie à sa propre base de mouvement (Yang) et de repos (Yin). Chaque phénomène vit des temps d’action et de calme.

La nature féminine est par essence basée sur le Yin, et les femmes ont ainsi besoin, de façon intrinsèque, de moments « Yin » de calme et de repos, pour nourrir ensuite leurs actions et mise en mouvement « Yang ».

A l’inverse, la nature de l’homme est basée sur le Yang, et il a besoin du mouvement et de l’action « Yang », pour pouvoir ensuite nourrir le calme et le repos « Yin ».

Or, notre monde moderne est dominé par les aspects Yang et masculins de la vie : vitesse, croissance, mouvement continuel. Les femmes d’aujourd’hui vivent donc souvent en mode « Yang » permanent, enchaînant les activités, au détriment des besoins profonds de leur propre nature Yin et de ses rythmes particuliers. Souvent à la fois mère et participant à la vie « active », comme on appelle tristement le monde du travail, elles enchaînent souvent deux journées en une, accumulant une charge mentale importante et qui les épuise.

Pourtant, le développement intérieur d’une femme nécessite de passer par des phases de complet repos et inactivité, bien souvent contradictoires avec leur mode de vie actuel.

Ecouter le rythme de son cycle

La nature des femmes est par ailleurs cyclique, et notre énergie n’est pas la même tout au long du cycle menstruel…

Les femmes sont naturellement très Yin au moment des règles, aspirant au repli sur soi et au repos.

Puis la croissance de l’énergie et l’orientation vers l’action pendant les 15 premiers jours du cycle, permettent alors de profiter de ce moment Yang qui favorise la mise en action et la prise de décisions.

La période postovulatoire les ramène progressivement vers le Yin, temps plus propice à la réflexion et à l’introspection.

Mais combien de femmes, dans notre société « dite civilisée » sont encore à l’écoute de leur rythme cyclique profond, pourtant primordial pour économiser leur énergie et leur vitalité.

Se questionner

En ce moment de rentrée des classes, synonyme pour beaucoup de reprise de la course quotidienne, peut-être est-il possible de vous interroger :

  • Et moi, comment je vis mon rythme et mes besoins profonds ?
  • Comment vais-je rythmer le quotidien pour respecter mon besoin de yin, de calme et de repos ?
  • Est-ce que je pense aussi à mon cycle menstruel ? Ou bien je le nie complètement…

S’organiser ensuite !

Bien sûr, planification et organisation sont nécessaires !

Mais prenez conscience qu’on met souvent dans l’agenda les « choses à faire » mais bien rarement des plages pour « ne rien faire »! S’isoler est pourtant parfois plus important que de peaufiner le repassage…Et réduire ses activités au moment des règles peut être une question d’organisation.

Lâcher prise

Observer aussi comment, souvent, nous nous mettons la pression toute seule. Lâcher le besoin de perfection, observer notre besoin de tout maîtriser et ce qu’il révèle de nos peurs… La souffrance vient de la distance que l’on met entre l’image que l’on voudrait donner et l’image que l’on a de soi.

5 clefs pour gagner en énergie et en sérénité

  • Bloquer un temps hebdomadaire pour soi. Pour une activité plaisir ou simplement pour ne rien faire… Et s’y tenir, même s’il reste une machine à faire tourner…
  • Choisir une activité quotidienne que l’on fera lentement et en conscience (se laver les dents, manger, s’asseoir dans sa voiture, répondre au téléphone …)
  • Faire des listes des choses à faire pour se vider la tête, puis rayer les choses faites non pas en pensant à la prochaine chose à faire, mais en s’arrêtant sur ce qui est fait, en se félicitant, en s’octroyant une récompense…
  • Faire une chose à la fois, à chaque fois que c’est possible.
  • Mettre du temps et de l’espace dans votre vie, pour prendre du recul ou de la hauteur. Ouvrir une fenêtre, respirer doucement, faire un mouvement de Qi Gong ou méditer quelques minutes.

Et vous…Que pouvez vous mettre en place pour respecter votre propre rythme féminin ?

Le temps et l’instant

N’oubliez pas qu’il y a deux temps :

  • Le temps « objectif » et mesurable, celui que vous indique votre montre. Une minute ou une journée ont la même durée pour tous.
  • Le temps « subjectif », la tonalité personnelle que vous lui donnez, la perception que vous avez du temps en fonction de sa coloration psycho-émotionnelle. Et celle-ci est parfaitement personnelle : parfois une heure vous paraît une minute, parfois le temps vous semble suspendu ou vous en perdez la notion. Cette perception est très liée à votre état de présence à l’instant présent. Quand vous vivez le présent dans la focalisation sur les choses restant à faire dans le futur, vous êtes dans l’état de quelqu’un qui coure et perdez donc beaucoup plus d’énergie ! Quand vous vivez pleinement l’instant présent, en le nourrissant de vos sensations, vous êtes dans l’état de quelqu’un qui marche tranquillement en jouissant du paysage, la perte d’énergie est alors bien moindre, même si cette tâche à été effectuée rapidement…

Je vous souhaite donc de savourer cette rentrée en douceur, dans le respect de votre nature féminine profonde. Pour donner de la saveur aux instants simples du quotidien, cultiver l’extra dans l’ordinaire et rendre ainsi votre vie … extraordinaire !

Ecrit par Maëlla Caro