IKIGAI, le secret de votre bonheur ?

Ikigai, c’est quoi ?

Il existe des personnes qui sont heureuses de se lever le matin. Le sentiment est là, présent, parfois tout au long de la journée, jour après jour. Certes, il y a des hauts et des bas, mais la vie passe et elles avancent sur leur chemin. Certaines d’entre elles ne se posent aucune question, simplement elles réalisent ce qu’elles ont à réaliser. Comme si elles connaissaient leur place, leur rôle, ce pour quoi elles sont là. Elles ne le savent pas intellectuellement, juste elles le savent.

D’autres, se posent des tonnes de questions qui restent souvent sans réponse. Une des questions qui revient souvent : pour quoi je me lève ce matin ? Et les réponses varient d’un jour à l’autre, selon l’humeur, avec des hauts et des bas. Parmi les réponses (qui sont parfois des non-réponses) il y a « parce qu’il le faut », « parce que j’ai des trucs à faire », « parce qu’il faut s’occuper des enfants », « parce qu’il faut bien aller travailler et gagner sa vie », « parce qu’il fait beau et j’ai envie d’en profiter », « parce que ce matin est idéal pour faire un footing », « parce que je ne peux pas rester au lit à rien faire »….

Chacun trouve une raison plus ou moins bonne, consciemment ou inconsciemment.

Mais le plaisir, l’entrain, l’élan de vie, la joie sont-ils au rendez-vous ?

Le sentiment d’être là pour accomplir de grandes et petites choses ? De contribuer aux autres ? D’avoir un rôle à jouer ?  D’être utile ?

De fil en aiguille ces questions nous amènent à des questions plus existentielles :

Qu’est-ce qui me fait vibrer chaque jour ? Qu’est-ce qui me met en mouvement chaque matin ? Quelle est ma raison d’être ?  De vivre ?

Le concept d’ikigai

Au cours de mes recherches, j’ai découvert que les japonais  avait un concept essentiel à leur vie et qui répond à ces questions : Ikigai.

 Dans l’Océan Pacifique, les habitants de l’archipel d’Okinawa, ont la plus longue espérance de vie. Les centenaires d’Okinawa peuvent répondre à la question « Pour quelle raison vous levez-vous le matin ? » en une phrase simple et courte. C’est ce qu’ils appellent le « ikigai ».

Le terme ikigai est composé de deux mots japonais : iki ( 生き ) soit « la vie, vivant » et kai ( 甲斐 ) soit « la réalisation de ce que chacun attend et espère ».

Le mot Ikigai est un sentiment, il est donc plus émotionnel que rationnel.

Ce concept essentiel pour les japonais,  n’existe pas en occident. La traduction est difficile car il n’y a pas de mot équivalent.

Bien souvent, en français, la traduction est « le sel de la vie », « la raison d’être », « la raison de vivre ».

Néanmoins ces traductions ne reflètent qu’une dimension logique et rationnelle alors qu’il s’agit un sentiment spontané et irrationnel.

La « joie de vivre » permettrait de souligner l’aspect émotionnel indispensable si l’on veut tenter de comprendre ce concept.

Ikigai est un sentiment de joie de vivre profond, qui nait du fait d’être à sa place, de réaliser ce pour quoi nous sommes là, en ayant confiance en nous et en étant animé d’une forte estime de soi. C’est bien au-delà du sens de la vie car cela touche aussi la réalisation de soi.

Le secret du bonheur

Selon les japonais, chacun possède un ikigai caché qui révèle les secrets de la longévité et du bonheur. Comment vivre, manger, comment se déplacer, comment travailler, comment favoriser la collaboration et la communauté. Il  est ce vers quoi vous tendrez tout au long de votre vie. Il est une boussole permettant à chacun de mener une vie qu’il considère bonne et utile.

Personne d’autre que vous ne peut découvrir votre ikigai. C’est une démarche personnelle mentale, psychique, émotionnelle et spirituelle sur votre chemin de vie.  Vous pouvez cheminer seul. Vous pouvez cheminer accompagné.  Votre ikigai évolue avec vous tout au long de votre vie.

Article rédigé par Anne Lebourgeois

Pour expérimenter ce concept